investissement eco responsable

Tout savoir sur : L'épargne verte

Les questions écologiques revêtent une importance capitale de nos jours, en raison de la dégradation avancée de notre planète. Les hommes prennent davantage conscience des dégâts que causent leurs actions sur l’environnement et l’écosystème. Divers mécanismes sont donc conçus et proposés pour ralentir au mieux cette progression inquiétante des conséquences écologiques. Dont la plus connue est sans doute le réchauffement climatique.

Dans le monde des affaires, différents secteurs d’activités sont financés par les banques. Mais aussi par les compagnies d’assurances ou encore les mutuelles financières. Ces fonds sont notamment mobilisés au sein de la communauté, par le biais de produits tels que les placements, les épargnes ou contrats d’assurance-vie. Ainsi, l’un des mécanismes pour atténuer au mieux l’impact écologique des activités de l’homme est d’orienter massivement les investissements vers les entreprises préoccupées par le développement durable et l’écologie.

C’est cette réflexion qui a conduit au concept d’épargne verte. Lequel invite tous les acteurs du monde de l’investissement à agir de façon beaucoup plus responsable. Découvrez à travers cet article l’essentiel à savoir sur ce concept novateur.

Qu’est-ce que l'épargne verte ?

L’investissement financier avant d’être une source principale ou complémentaire de revenus pour les particuliers, est d’abord un mécanisme par lequel les entreprises cotées en bourse ou alors qui bénéficient des fonds de placement puisent des ressources pour développer et étendre leurs activités. Par ailleurs, l’épargne des particuliers, principalement au niveau des banques et compagnies d’assurance est inéluctablement utilisée pour investir dans les entreprises en vue de faire des profits à redistribuer.

Ainsi, l’épargne verte est ce concept qui propose aux particuliers et organismes financiers d’investir. D’une part dans les secteurs d’activités écoresponsables. À savoir, par exemple dans les énergies renouvelables, la gestion de l’eau et des déchets, le climat, la biodiversité, le bien-être ou encore le secteur bio. D’autre part, dans les entreprises qui, quel que soit le secteur d’activité, déploient de sérieux efforts pour minimiser l’impact écologique de leurs activités.

L’objectif principal visé, est qu’à travers ce mécanisme s’il prend de l’ampleur et s’étend, l’on puisse affaiblir les secteurs à impact écologique négatif. Cela afin d’orienter tout le monde vers la transition écologique pour le climat.

Quels sont les principes pour l'investissement responsable ?

La finance responsable est avant tout fondée sur la prise en compte dans les décisions d’investissement de critères autres que les critères financiers. En effet, nous connaissons les critères financiers classiques. Ces critères regroupent la rentabilité de l’investissement, la garantie du capital, le risque de perte, les chiffres d’affaires et autres. Les critères extra financiers, en revanche, concernent ceux liés à l’Environnement, au Social et à la Gouvernance (ESG).

L’aspect environnemental regroupe la lutte contre le réchauffement climatique, la bonne gestion ou le recyclage de l’eau. Mais aussi, les émissions des gaz à effet de serre, le reboisement et les énergies renouvelables. Le volet social contient notamment la lutte contre la pauvreté, l’inclusion des personnes handicapées, l’aide à l’emploi et autres. Quant au volet Gouvernance, il prône la bonne gouvernance des politiques. La lutte contre la corruption et l’évasion fiscale, la lutte contre les inégalités de genre et des races, la transparence dans la rémunération des autorités, etc.

épargne finance verte

Les labels de la finance verte

La finance verte ou finance durable est réglementée par différents labels dont le principal rôle est d’aider les Français à se retrouver de façon sure, dans toute la panoplie des supposés placements écoresponsables qu’on pourrait leur proposer. Ainsi, si un Français a le désir de disposer d’un compte épargne écoresponsable dans une banque. Ces certifications pourront l’aider à s’orienter vers la bonne banque.

J'évoquerais principalement 03 labels, lesquels regroupent des organismes indépendants qui certifient les différents produits financiers à l’issue d’un processus minutieux de certification. Il s’agit du :

  • Label Greenfin ;
  • Label ISR ;
  • Finansol.

Le Greenfin label

Greenfin est un label créé en 2015 lors de la COP 21. Il a été auparavant appelé le label de la Transition énergétique et écologique pour le climat. Le processus de certification de Greenfin exclut catégoriquement les secteurs des énergies fossiles, du nucléaire, de l’armement, du tabac et des OGM. Ce label prend donc en compte tous les secteurs répondant aux critères ESG.

Label ISR

L’ISR (Investissement socialement responsable) est un label moins restrictif que le Greenfin. Mis en place en 2016 par le ministère des Finances, ce label n’exclut aucun secteur d’activité. En effet, son évaluation est basée sur le principe du « qui fait mieux en matière de protection environnementale et de minimisation de l’impact écologique ». Peu importe donc le secteur d’activité.

Finasol

Crée en 1997, Finansol est beaucoup plus spécifique aux produits du monde de la finance solidaire. La finance solidaire implique le financement des acteurs sociaux tels que les associations, les fondations et coopératives qui œuvrent dans le social, l’environnement et le développement humain à impact local. De cette façon, l’investissement effectué parvient directement à ces acteurs pour booster leurs activités. Soit il s’agit de produits d’investissement classiques dont une partie ou la totalité des revenus leur est consacrée.

Est-ce que les Français souhaitent investir de façon responsable ?

Selon le sondage OpinionWay pour l’AMF réalisé en juin 2021, 67 % des Français déclarent que les enjeux de développement durable sont importants pour eux. Toutefois, ces considérations environnementales n’influencent que 53 % d’entre eux dans leur choix d’épargne et de placements.

Par ailleurs, ils pensent de plus en plus que les établissements financiers devraient fournir plus d’efforts dans la finance verte. Afin de les inciter beaucoup plus à orienter leur argent dans le placement responsable et l’épargne alternatif.

Il existe quand même une note d’espoir dans ce chiffre puisque les gouvernants français œuvrent pour la vulgarisation du concept. Ainsi, même si seulement 12 % des Français connaissent avec précision, ce qu’est le placement responsable, nous pouvons nous réjouir que 6 sur 10 connaissent au moins son existence.

Aujourd’hui, le résultat est que 17 % des Français déclarent être détenteurs d’au moins un placement responsable ou durable.

Assurance vie ou Plan Épargne retraite ?

Le Plan Épargne Retraite est un contrat d’épargne plus récent que l’assurance vie. Les deux concepts se ressemblent dans leur principe puisqu’il s’agit de contrats qui permettent de mettre de l’argent de côté pour le futur.

Une différence fondamentale est que le capital formé avec le Plan Épargne Retraite n’est touchable qu’au moment de votre départ en retraite. Il peut toutefois être débloqué dans des circonstances bien définies. Entre autres après un accident de vie, un surendettement ou l’achat de votre résidence principale.

En revanche, le fonds constitué dans votre assurance vie est disponible à tout moment et peut donc être retiré en partie ou dans sa totalité selon votre bon vouloir. Le choix dépendra donc surtout de votre vision de départ et de l’orientation à donner à votre épargne.

Par ailleurs, les avantages fiscaux peuvent également influencer votre choix. En effet, le Plan Épargne Retraite présente un grand avantage fiscal. En ce sens où vos versements qui le constituent servent de levier pour réduire vos impôts sur le revenu. Cette réduction dépendra de votre taux marginal d’imposition. Ainsi, plus vous versez gros, plus vous diminuez l’impôt sur vos revenus. Vous réalisez donc une certaine économie, dont vous pouvez disposer pour d’autres investissements afin de rentabiliser encore plus.

Assurance-Vie

Plan Épargne Retraite

logo goodvest

plan épargne retraite caravel

  • Premier versement requis minimum de 500€
  • Aucun frais d'ouverture, versement, retrait et fermeture
  • Une gestion pilotée assurée par des experts financiers
  • Exclusivement composée d'unités de compte qui sont des ETF obligations ou actions avec une approche responsable
  • Investir dans 6 thèmes différents. Tous axés sur les objectifs de développement durable des Nations Unies
  • 500 euros offerts pour une première ouverture ou un premier transfert minimum de 1000 euros sur le contrat Goodvie avec le code GREENHERO
  • Pas de frais d'entrée, de versement et d'arbitrage.
  • 100% de placements durables et verts
  • Souscription simple sans obligation de versement de fonds
  • Réduction d'impôts dès la 1ère année d'épargne
  • Caravel est réglementée par l'ACPR Banque de France
  • Transfert possible des fonds de vos anciens contrats retraite (PERP, PERCO, Madelin, ...)
  • Possibilité de modifier de plan sans frais

L’assurance-vie : le placement préféré des Français

L’assurance-vie est sans aucun doute le placement préféré des Français, comme en témoignent les chiffres. En effet, jusqu’à la fin du mois d’octobre 2021, les encours des contrats d’assurance vie étaient de l’ordre de 1 861 milliards d’euros. Ce qui correspond à une hausse de 6 % sur la période d’une année.

Ce type d’épargne doit son succès à la sécurité qu’elle offre en termes de garantie du capital et sa fiabilité quant à la disponibilité des intérêts. Mais également à la possibilité qu’elle offre de récupérer une partie ou la totalité de son capital sans grande contrainte et à ses avantages fiscaux. Les Français l’utilisent surtout pour financier leurs projets futurs. Pour se constituer un fonds retraite, disposer d’un fonds d’urgence ou préparer l’avenir de leurs enfants.

Nous distinguons deux manières de souscrire au contrat d’assurance vie :

  • L’assurance vie en fonds euros où l’épargne régulièrement versée est directement accumulée et génère ses intérêts. C’est elle qui offre la sécurité quant à la garantie du capital ;
  • L’assurance vie en unité de compte où le souscripteur investit dans les titres, actions ou obligations d’entreprises cotées en bourse. Elle est spéculative et présente donc quelques risques.

Aujourd’hui, l’assurance vie prête main-forte au concept de la finance verte en ce sens où elle devient un moyen de son expression ; le cadre de la collaboration étant fourni par les gouvernants. En effet, la loi Pacte oblige déjà depuis janvier 2020 les acteurs du monde des assurances à proposer un type d’unité de compte dont 5 à 10 % des actifs serviront à financer les acteurs de la finance solidaire.

La loi Pacte va beaucoup plus loin. Celle-ci stipule en effet, que les compagnies d’assurances et les banques doivent à partir de janvier 2022. Proposer un fonds écoresponsable labélisé ISR, un fond certifié Greenfin ainsi qu'un fond de la finance solidaire dans les contrats d'assurance vie.

Comment épargner et investir durablement ?

Divers moyens peuvent être utilisés pour épargner et investir durablement. En effet, vous trouverez des produits de placements responsables dans les mécanismes d’investissements classiques, les plus connus étant :

  • Les contrats d’assurance vie et de Plan Épargne Retraite verte où le capital constitué est investi vers les secteurs ESG ;
  • L’achat de parts, d’actions ou d’obligations dans les sociétés orientées transition écologique ;
  • La détention des comptes épargnes écoresponsables dans les banques qui ont arrêté de financer les compagnies œuvrant dans le charbon et des pratiques dégradant l’environnement ;
  • Et bien d’autres produits du moment que l’investissement soit toujours orienté vers les secteurs ESG.

En somme, l’épargne verte se présente comme une alternative efficace, pour la prise de conscience écologique dans tous les secteurs de l’économie.