Déforestation et réchauffement climatique : Les chiffres

Vous l’avez certainement ressenti, nous avons récemment battu des records de chaleur dans de nombreuses régions du Monde, notamment en Europe. 

C’est pourquoi j’ai décidé de faire quelques recherches afin de trouver un lien entre la déforestation et le réchauffement climatique.

La déforestation est en effet, à la fois une cause et une conséquence du changement climatique ! 20% à 25% des émissions de gaz à effet de serre sont notamment dues aux activités humaines et proviennent de la dégradation des forêts.

Quelles sont les principales causes de déforestation ? Quel est le lien entre déforestation et réchauffement climatique ? Quelle surface de forêts primaires reste-t-il en Europe ? Comment combattre la déforestation ? Ce sont certainement des questions que vous vous posez, je vais ici vous répondre.

Les forêts, berceaux de biodiversité

Les forêts sont biologiquement plus diverses que n’importe quel autre écosystème terrestre, elles abritent en effet plus de deux tiers des espèces vivantes sur Terre. Les forêts tropicales, possèdent plus de la moitié de la biodiversité terrestre.

Par le terme biodiversité, on sous-entend, la diversité des espèces de plantes, d’animaux, de champignons et de microorganismes. Tous ces organismes et populations interagissent entre eux : ils mangent, chassent et tirent des bénéfices les uns des autres. Ils exercent ainsi, eux-mêmes un impact sur leur environnement.

La pollinisation par les insectes, la fertilité des sols grâce aux nombreux micro-organismes champignons ou bien vers de terre. Les services écosystémiques englobent tout cela et contribuent aussi au bien-être des humains.

La vie humaine est intrinsèquement liée à la biodiversité. A l’échelle globale, les forêts jouent un rôle important dans le climat en séquestrant le CO2. Les arbres, captent en effet du carbone par photosynthèse, dont une partie est incorporée dans les matières organiques. L’autre est rejetée par la respiration ou indirectement par la décomposition.

foret sapin

Les forêts et la régulation du climat

Comme nous l’avons vu précédemment, les forêts aident à séquestrer le gaz à effet de serre (CO2). Mais en évaporant d’énormes quantités d’eau et en créant des nuages qui ensuite réfléchissent la lumière du soleil vers l’espace, les forêts tropicales aident aussi à refroidir la Terre

La forêt amazonienne à elle seule rejette autour de 8 milliards de tonnes de vapeur d’eau dans l’atmosphère chaque année. La déforestation inhibe donc la production de nuages et diminue ainsi les précipitations.

Les forêts constituent aussi une protection naturelle contre les tempêtes, inondations et érosion des sols. Elles contrôlent le ruissellement des eaux en stockant l’eau de pluie puis la rejetant ensuite progressivement dans les aquifères, ce qui réduit les risques d’inondation et de glissement de terrains.

« Les forêts précèdent les peuples, les déserts les suivent » – Chateaubriand

Déforestation VS réchauffement climatique

Chaque année, 13 millions d’hectares de forêt disparaissent, soit 4x la superficie de la Belgique ou bien 10 terrains de foot, toutes les 15 minutes ! 

Parallèlement on observe que, selon les données publiées par le Copernicus Climate Change Service 2018 a été la 4ème année d’affilée la plus chaude jamais enregistrée

Tandis que les émissions et concentrations de gaz à effet de serre ainsi que la déforestation ne cessent aussi d’augmenter.

tableau déforestation

La déforestation n’est pas à elle seule responsable du réchauffement climatique. Ce sont en effet les gazes à effet de serre dans leur ensemble, les responsables du réchauffement constaté de +1,1°C supérieure à la moyenne préindustrielle.

À la vue de ces tableaux, nous pouvons néanmoins en tirer des conclusions, il est indéniable que les deux sont simultanément en nette progression.

Les températures record de ce mois de Juin 2019 ainsi que la croissante destruction de la forêt amazonienne (+54% depuis Janvier 2019 et le début de la présidence Bolsonaro) d’après l’ONG Imazon ne présage rien de bon.

On peu s’attendre une fois encore à une augmentation, et ce malgré le Défi de Bonn, lancé en 2011. Qui encourage les États à restaurer 150 millions d’hectares de forêts avant 2020 et 350 millions d’hectares d’ici 2030, ceci afin de maintenir le réchauffement de la planète sous la barre des +1,5 °C.

Records températures 2017-2019

  • 2019 France 45.9°C (114.6°F)
  • 2019 Vietnam 43.4°C (110.1°F)
  • 2019 Cuba 39.1°C (102.4°F)
  • 2018 Algérie 51.3°C (124.3°F)
  • 2017 Iran 54°C (129°F)
  • 2017 Pakistan 53.7°C (128.7°F)
  • 2017 Chine 50.5°C (122.9°F)

Quelle surface de forêts primaires reste-il en Europe ? 

Des chercheurs du Département de Géographie de l’Université́ Humboldt de Berlin ont réalisé la première carte localisant les dernières forêts primaires d’Europe ; soit plus de 1,4 million d’hectares repartis dans 34 pays européens.

La majorité́ de ces forêts est de petite taille, fragmentée et intercalée dans des paysages dominés par l’Homme. Ce qui les rend particulièrement vulnérables aux perturbations. Car malgré que la majorité des forêts cartographiées soit localisée dans des zones protégées, certaines d’entre elles ne sont pourtant pas.

eucalyptus

Quelles sont les principales causes de la déforestation ?

Les principales causes de la déforestation sont surtout humaines. Essentiellement la conversion des forêts en terres agricoles, en plantations ou bien en élevages. 

L’exploitation forestière constitue la plus ancienne cause de déforestation. « La coupe à blanc » autant que « la coupe sélective » sont néfastes et entraînent aussi de nombreux gaspillages et privent la forêt de son équilibre naturel.

Les arbres s’adaptent très difficilement aux changements climatiques. De plus, ils sont fragilisés par les tempêtes et les périodes de sécheresse, ce qui les rend plus sensibles encore aux incendies. La forte augmentation des feux de forêt en 2015, 2016 et 2017 a fait bondir de 51% la perte des surfaces forestières dans le monde.

La déforestation importée, c’est-à-dire tous produits que nous consommons qui contribuent à la déforestation. Ainsi, la viande, les œufs et les produits laitiers que nous mangeons chaque jour sont dérivés d’animaux nourris au soja. Soja dont la culture ne cesse de s’étendre, empiétant sur les forêts naturelles. Il en va de même pour le Cacao et l’huile de palme dont les plantations se substituent aux forêts tropicales.

[tcb-script type= »text/javascript » src= »https://www.planetoscope.com/widget.php?id=274&f=5″][/tcb-script]

Comment combattre la déforestation ?

Pour commencer pour lutter contre la déforestation, à notre échelle, ce que nous devons faire avant tout, c’est consommer autrement. C’est en effet souvent dans les mains des consommateurs de pousser les entreprises à adopter des comportements responsables. 

Vous pouvez le faire en lisant les étiquettes de vos aliments, et ainsi privilégier les produits sans huile de palme. Il est également important de réduire voir éliminer sa consommation de protéines animales. C’est qu’en effet le soja, participe à la déforestation amazonienne, puis parcourt des milliers de kilomètres jusqu’à arriver en Europe afin de nourrir les animaux d’élevage.

Vous pouvez ainsi aussi vous nourrir plus sainement, en privilégiant des produits locaux et labélisés.

Délaissez votre voiture le plus possible, les biocarburants proviennent des champs cultivés qui remplacent souvent les forêts. En privilégiant la mobilité douce, vous allez faire du bien à votre santé ainsi qu’à la Planète.

Vous pouvez aussi planter des arbres ! Au cas ou vous n’avez pas la main verte, des association comme par exemple Reforest’Action peuvent le faire pour vous.

En utilisant le moteur de recherche Ecosia, il vous suffit de faire des recherches sur le web pour planter des arbres. En effet, les bénéfices générés par vos recherches sont utilisés pour planter des arbres. À ce jour, 61’067’644 d’arbres ont été plantés grâce aux utilisateurs.

Laissez un commentaire 0 commentaires

Laissez un commentaire: