Les trottinettes électriques en libre service : Est-ce vraiment écologique ?

On les trouve aujourd'hui dans la plupart des grandes villes à travers le monde. Les trottinettes électriques en libre service, présentées par leurs opérateurs comme une alternative écologique pour la micro-mobilité. Elles ne seraient en réalité pas si écologiques.

Il est vrai que 40% des déplacements automobiles sont réalisés sur une distance inférieure à 3km. Ainsi, la trottinette électrique peut à première vue être considérée comme une solution pratique, agile et simple pour les déplacements urbains. Notamment pour le fameux dernier kilomètre.

Toutefois, selon une étude réalisée par l'Université de Caroline du Nord la réalité des trottinettes électriques en libre service (ou free-floating) serait tout autre.

Pourquoi utiliser une trottinette électrique ? Comment se déplacer de manière écologique ? Véhicules partagées ou non ? Quels sont les tendances de la mobilité urbaine du futur ? Pour répondre à toutes ces questions, j'ai rédigé cet article.

trottinette électrique paris

Pourquoi utiliser une trottinette électrique ?

Plusieurs raisons peuvent vous inciter à utiliser une trottinette électrique. Premièrement, il y a l’argument écologique. En effet, la trottinette électrique ne pollue pas, et reste moins fatigante et plus rapide qu’une trottinette classique.

Par rapport au vélo, la trottinette électrique se révèle moins dangereuse, car vous ne roulez pas sur la route, et le risque de collision avec un autre véhicule est donc fortement réduit.

De plus, la trottinette électrique est plus polyvalente et plus rapide puisqu’elle vous permet d’emprunter des chemins plus directs, du moins sur un trajet court. Bien sûr, tout dépend du trajet en question.

La trottinette se caractérise également par sa relative légèreté et son faible encombrement, surtout que beaucoup de modèles sont pliables. Ces caractéristiques permettent à l’utilisateur de ranger plus facilement la trottinette et d’éviter qu’elle ne reste dans la rue.

Le risque de vandalisme et de vol s’en retrouve ainsi réduit. De même, vous pouvez prendre la trottinette avec vous dans la plupart des transports en commun sans gêner les autres passagers.

Il faut aussi souligner les faibles et rares coûts d’entretien que nécessite la trottinette, là où un vélo se révèle souvent plus onéreux.

Enfin, la trottinette électrique est agréable à conduire et nous rappelle notre part d’enfance. Elle est également très simple d’utilisation puisqu’elle ne nécessite aucun apprentissage spécifique.

⇨ Voir mon article sur la trottinette électrique Decathlon

⇨ Voir mon article sur la trottinette électrique Xiaomi

⇨ Voir mon article sur la trottinette électrique E-Twow

⇨ Voir mon article sur la trottinette électrique Ninebot

trottinette ninebot

Quels sont les tendances de la mobilité urbaine du futur ?

En matière de mobilité, quatre grandes tendances se dessinent aujourd’hui. Et le déplacement urbain du futur sera :

  • PLURIEL – Moyens de transport combinés pour mieux bouger
  • INTELLIGENT – La data pour faciliter les déplacements
  • PARTAGER -  Co-voiturage, libre service, location entre particuliers
  • ELECTRIQUE - Des moyens de transport propres, silencieux et facilement rechargeables.

Trottinettes électriques partagées : Sont-elles vraiment écologiques ?

Les chercheurs de l'Université de Caroline du Nord, ont mis en avant plusieurs facteurs, qui selon eux font que les trottinettes électriques en libre service ne sont pas si écologiques que l'on pourrait le croire.

Batteries au Lithium

Premièrement, il y a la question des batteries au lithium. En effet, comme n'importe quel autre objet rechargeable aujourd'hui les trottinettes électriques fonctionnent elles aussi avec des batteries lithium. Un minéral dont l'extraction est extrêmement énergivore et gourmande en eau. 

Pour le moment, le recyclage du lithium peine encore à décoller pour plusieurs raisons :

  • des taux de collecte des batteries contenant du lithium encore faibles, 
  • des coûts élevés du recyclage comparés à ceux de la production. 

Aujourd’hui, les scientifiques cherchent encore à développer des processus de recyclage moins onéreux. Avec le développement prévu des voitures électriques, on peut espérer qu'à court terme les batteries au lithium ne soient plus un problème. Ainsi les défenseurs des énergies fossiles ne pourront plus user cet argument pour défendre que les véhicules électriques ne sont pas plus écologiques que les moteurs à combustion.

Une recharge polluante

Selon moi, le plus grand problème des trottinettes électriques en libre service est leur mode de recharge. En effet, vu que les opérateurs ne mettent pas en place de bornes pour les recharger, ils font appel à ce que l'on appelle des "juicers". Des particuliers auto-entrepreneurs qui sillonnent les rues le soir à la recherche de trottinettes à recharger. Afin de les libérer tôt le lendemain chargées, le plus souvent au moyen de camionnettes diesel. Selon l'étude réalisée dans la ville de Raleigh aux Etats-Unis, 4,6% des trottinettes rechargées avaient en outre encore la batterie pleine ! De cette manière le chargement représente, au total 43% du coût écologique de la trottinette partagée.

Une durée de vie limitée

Pour terminer, les trottinettes en libre service ont une durée de vie très limitée. Selon le magazine Quartz, qui a étudié les données de 129 trottinettes électriques partagées de l'entreprise Bird dans la ville de Louisville, Kentucky. Leur durée de vie moyenne serait de 28.8 jours ! Et seulement 7 des 129 véhicules ont duré plus de 60 jours. Ceci est principalement du au vandalisme et le fait que les trottinettes soient maltraitées par les utilisateurs. Pour ces motifs les trottinettes électriques partagées sont un mode de transport peu durable.

Comment se déplacer de manière écologique ?

La bonne nouvelle, est que la trottinette électrique reste tout de même plus écologique que de se déplacer en voiture ! En effet on estime que prendre une voiture seul représente 414g de CO2 pour 1,6km. Avec votre propre trottinette électrique, chargée uniquement à vide et maintenue en circulation pendant au moins 2 ans, ce chiffre descendrait à moins de 140g.

Se déplacer avec les transports publics, en vélo ou à pied, restent toutefois les moyens de transport les plus écologiques. La marche à pied ou le vélo ont même l'avantage de vous faire faire de l'exercice !

Laissez un commentaire 0 commentaires

Laissez un commentaire: